Création du DU passerelle en 2019

Afin de permettre aux étudiants de reprendre leurs études en France et d’avoir un niveau suffisant en français, les établissements de MEnS ont souvent inscrit leurs étudiants dans des DU de FLE existant. Ceux-ci se sont avérés insuffisants pour deux raisons: ils ne prenaient pas assez en compte l’intégration sociale et culturelle dans sa globalité, ni la spécificité des publics réfugiés; ils n’ouvraient pas droit aux bourses sur critères sociaux (BCS) du CROUS. Après des discussions avec le cabinet de Frédérique Vidal, le CNOUS et les directions concernées du MESRI, il a été décidé de créer un cadre national pour un «DU passerelle» avec des compétences élargies et ouvrant droit aux BCS. La maquette-cadre de ce DU a été proposée par le réseau MEnS, dans une réflexion partagée avec l’ADCUEFE (Association des Directeurs des Centres Universitaires d’Études Françaises pour Étrangers). Elle a ensuite été approuvée par le MESRI et, par publication au BO du 26 juin 2019, a ouvert les droits aux BCS auprès des CROUS. Le réseau MEnS est chargé de l’habilitation des DU dans les universités. Cette habilitation vaut pour deux ans. En 2019, 19 établissements ont reçu l’habilitation; en 2020, 9 établissements les ont rejoints, ce qui porte à 28 le nombre de DU passerelle pour réfugiés en France. Il est important de signaler que ces DU passerelle sont financés par les universités et par les fonds collectés par l’AUF au titre du programme AIMES (ensuite redistribué aux universités). La collaboration entre le réseau MenS et l’AUF a été exemplaire depuis le début.

Passeport européen de qualification des réfugiés (PEQR)

Le réseau MEnS et ses établissements sont partenaires du Conseil de l’Europe et de la DIAIR pour l’expérimentation et la mise en œuvre du PEQR. Certains de nos établissements ont participé aux séances d’expérimentation du dispositif dès 2018 et continuent de participer aux sessions organisées par le Conseil de l’Europe.

Relations avec la DIAIR et conventions locales

Le réseau MEnS travaille activement avec la DIAIR (Délégation Interministérielle à l’Accueil et à l’Intégration des Réfugiés) depuis sa création en 2018 : au niveau territorial en lien avec les conventions signées par la DIAIR avec une quinzaine de métropoles, dans l’accueil de services civiques et autour de projets particuliers visant à l’intégration linguistique et culturelle des réfugiés.

Actions de coopération et/ou de valorisation à l’international

Le réseau MEnS a été très sollicité au niveau international pour faire valoir son action (dans le but, pour les pays invitants, de reproduire le modèle français en l’adaptant), pour renforcer ses liens de coopération avec des pays voisins ou francophones, ou pour contribuer au fléchage de programmes internationaux pour les réfugiés. Parmi ces nombreuses sollicitations, on peut citer:

  • Des conférences de recteurs/présidents d’université : en Allemagne, en Grèce et en Suède
  • Des réseaux d’universités: EUA (qui a créé un groupe de travail spécifique sur cette question depuis 2017), Unimed (qui a un programme de travail sur les réfugiés avec des universités des trois rives de la Méditerranée)
  • Des ONG et institutions internationales:Commission européenne, UNHCR, Forum Réfugiés…
  • Des programmes européens : InspirEurope, GREET, EUCRITE…
  • Des congrès internationaux sur le sujet : Berlin, Barcelone, Tunis, Beyrouth…