Le réseau MEnS (Migrants dans l’Enseignement Supérieur) regroupe les établissements de l’enseignement supérieur français engagés dans l’accueil et l’accompagnement des étudiants et chercheurs en exil. Ses missions sont d’accompagner et de coordonner les actions des établissements, d’aider à offrir aux étudiants et chercheurs en exil des conditions de vie et une insertion optimales et d’inscrire ces missions dans un contexte international.

COMMUNIQUÉ LIÉ A LA GUERRE EN UKRAINE

Comme il l’a fait lors des précédents conflits, en Syrie et en Afghanistan, le Réseau MEnS est d’ores et déjà pleinement mobilisé pour accueillir et accompagner les étudiants en exil qui arriveront en France en lien avec la guerre en Ukraine. Il mettra à disposition tous les programmes de formation au français, d’insertion académique et de reprise d’étude déjà présents dans ses 42 universités et écoles membres.

Il s’engage par ailleurs à aider à la mise en œuvre de nouveaux dispositifs ad hoc, en collaboration étroite avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, les conférences des universités et des écoles, ses partenaires associatifs et les collectivités territoriales.
Dans ce contexte, il appelle solennellement au soutien des pouvoirs publics afin d’ouvrir des places supplémentaires dans ses formations, sans pénaliser les étudiants en exil déjà inscrits ou demandant à l’être. Cet accueil d’étudiants est un indispensable corollaire à celui des chercheurs, déjà organisé par le programme PAUSE.

La gravité de la situation nous rappelle aujourd’hui toutes et tous à une solidarité sans faille vis-à-vis de celles et ceux qui sont forcés de fuir leur pays.

Le MEnS a rédigé la tribune « Rentrée pour les étudiants d’Ukraine : « Le ministère de l’enseignement supérieur, pour l’heure, ne s’est engagé sur aucune aide financière aux universités » » qui pour interpeler sur le manque de dotation financière de la part du gouvernement pour accueillir les étudiants d’Ukraine.

Le MEnS est signataire de la tribune « Continuons à former les étudiants que l’Ukraine avait choisi d’accueillir » qui s’inscrit dans ses valeurs d’inconditionnalité de l’accueil et de liberté académique.

Le MEnS fait également partie du Comité de solidarité avec les étudiant·es victimes de la guerre en Ukraine, un groupe de partage d’informations pour s’organiser, se mobiliser et défendre les droits des étudiant·es en exil, d’Ukraine et d’ailleurs, en Ile-de-France.

PROGRAMMES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS EN EXIL

Réunion nationale du réseau MEnS à @UBMontaigne : absence de financement pour les étudiants #ukraine, insertion des étudiants en exil dans le secteur santé, couloirs universitaires… Programme bien chargé et grand dynamisme du réseau

2

Invité pour @reseaumens par #unesco pour participer aux travaux du #WHEC22 à Barcelone, particulièrement sur l’objectif 4 d’inclusion et d’accès à toutes et tous à l’#ESR des #ODD dans un contexte de doublement du nombre mondial en 10 ans et de mobilités accrues (x3)

3

Au colloque de @CampusFrance à Aix, notre réseau présente son action pour les étudiants déplacés d #Ukraine️, les chiffres qu’il a collectés avec @FranceUniv et les problèmes qui se posent encore @sup_recherche

Load More…