LE DIPLÔME D’UNIVERSITÉ “PASSERELLE

Afin de permettre aux étudiants de reprendre leurs études en France et d’avoir un niveau suffisant en français, les établissements de MEnS ont souvent inscrit leurs étudiants dans des DU de FLE existant. Ceux-ci se sont avérés insuffisants pour deux raisons: ils ne prenaient pas assez en compte les besoins spécifiques des publics exilés; et ils n’ouvraient pas droit aux bourses sur critères sociaux (BCS) du CROUS. Après des discussions avec le cabinet de Frédérique Vidal, le CNOUS et les directions concernées du MESRI, il a été décidé de créer un cadre national pour un DU “passerelle” avec des compétences élargies et ouvrant droit aux BCS. La maquette-cadre de ce DU a été proposée par le réseau MEnS, dans une réflexion partagée avec l’ADCUEFE (Association des Directeurs des Centres Universitaires d’Études Françaises pour Étrangers). Elle a ensuite été approuvée par le MESRI et, par publication au BO du 26 juin 2019, a ouvert les droits aux BCS auprès des CROUS.

Les établissements du Réseau MEnS accueillent, dans des programmes d’études spécifiques appelés Diplômes d’Université (DU) “Passerelle”, des groupes de 10 à 150 étudiants exilés, en proposant généralement :

  • L’exonération des frais d’inscription pour les étudiants bénéficiaires de la protection internationale et demandeurs d’asile
  • L’apprentissage de la langue française dans une optique d’insertion sociale, académique et professionnelle en France
  • Des activités culturelles et sportives
  • Un accompagnement des étudiants dans leurs démarches administratives
  • Une assistance sociale, psychologique et médicale
  • Une aide à l’orientation et à la reprise d’étude

Ces diplômes ont pour objectif de faciliter l’insertion académique des personnes en exil souhaitant reprendre ou entreprendre des études en France, en leur permettant de lever les obstacles administratifs, linguistiques et sociaux à l’inscription dans un établissement de l’enseignement supérieur.

MISE EN PLACE DES DU PASSERELLE

Le DU Passerelle est une formation habilitée par le MEnS (compétence déléguée par le MERSI.). Plus d’informations sur les habilitations ici.

Le programme AIMES (Accueil et Intégration de Migrants dans l’Enseignement supérieur), porté par l’AUF, est l’instance qui se charge de collecter et de redistribuer des fonds aux établissements mettant en œuvre des formations à destination des étudiants exilés, dont les DU Passerelle. Il a permis aux établissements de soulager leur effort financier pour ces projets. Ce programme est principalement abondé par des crédits du MESRI, du Ministère de l’Intérieur, du Ministère de la Culture, de l’AUF et de divers partenaires publics (ADCUEFE, Mairie de Paris) ou privés (Fondations d’entreprise). En 2020, le montant des aides du programme AIMES s’établissait à 460k€ pour les établissements français (36 projets), ce qui représente en moyenne 15% du budget total impliqué, en coûts complets. Le reste du financement provient des établissements eux-mêmes et/ou des collectivités locales (régions et départements, Fonds social européen déconcentré). 

Plus de 7000 étudiants en exil ont été ainsi accueillis en 5 ans, se stabilisant à environ 1500 par an, pour au moins le double de candidats.